1995 & Sexion d’Assaut : Les groupes français à leur Apogée : Du bon pour La Suite !

1995 & Sexion d’Assaut : les groupes français à leur apogée, du bon pour la suite !

D’un côté on a un groupe au succès incontestable, 400 000 ventes en deux albums, des tubes qui n’ont cessé de tourner en radio, une croissance très peu altérée par la polémique qui les a touché et une attente considérable pour leur deuxième album. De l’autre on a un groupe qui revient aux sources du rap, un EP salué par le milieu underground et qui aura fait découvrir le groupe au grand public, des fans de plus en plus nombreux qui attendent de voir ce que les rookies de ce jeu ont à proposer pour leur deuxième EP.

Vous l’aurez compris les deux groupes évoqués ici sont bien la Sexion d’Assaut et 1995. Deux groupes super actifs qui envahissent petit à petit nos Ipods et nos bacs et qui, à coup sur, représentent le futur du rap hexagonal. Demain ils sortent respectivement leurs projets : « L’apogée » & « La Suite ». L’occasion pour nous de réaliser le portrait croisé de ces deux groupes s’opposant par leur style mais se ralliant par de nombreux autres critères.

« Le 75 reprend ce qui lui est du de droit. »

Le slogan de Gim’s n’a jamais été aussi justifié que cette année, puisque le 5 mars 2012 deux des plus prometteurs groupes de Beriz, sortent leurs projets, qu’on aura largement le temps de savourer avant la fin du monde! Une date de sortie commune ne veut bien entendu pas dire un style de rap commun puisqu’on se doute bien que les deux collectifs n’ont pas la même vision de la musique.

Premièrement, intéressons nous aux groupes en eux-même : la Sexion d’Assaut est composé de huit membres et un DJ alors que 1995 est composé de cinq membres et un DJ. Pour la Sexion on a: Maître Gim’s, LE touche-à-tout du groupe et la machine à refrain, Lefa dans la technique, Black M dans l’égotrip et le second degré, JR & Doomam’s dans un style street, Maska & Adam’s dans un style plus conscient et LIO dans un style invisible. On ajoute à ça leur DJ : DJ Hcue.

Chez 1995 le groupe est composé de : Areno Jaz, Alpha Wann, Nekfeu, Sneazzy, Fonky Flav & DJ Lo’ et les cinq rappeurs et leur DJ possèdent quasiment tous le même style, style souvent qualifié de New Old School.

Maintenant que les portraits sont dressés, intéressons nous aux caractéristiques rappologiques des deux groupes. Nous avons choisi de sélectionner deux atouts essentiels pour chaque groupe.

Commençons par le groupe le plus nombreux : on peut dire que le premier avantage de la Sexion est incontestablement leur médiatisation. Un album triple disque de platine et une autre mixtape double disque d’or sur le CV, un Zénith rempli et un Bercy qui promet de l’être ça aide. Alors l’appui radio, chancelant il faut l’avouer, de NRJ et les nombreux Planète Rap à répétition que leur offre Skyrock sont des appuis d’autant plus important. Et cette exposition est du à la facilité qu’a la team à lâcher des sons grand public, qui correspondent à tout le monde. Dans un album de la Sexion, tout le monde se reconnaît, tout les goûts sont représentées, et ça depuis leurs débuts. Par exemple sur L’écrasement de tête, on passait du morceau humoristique « Tu t’es ficha » à un morceau traitant de la prison et l’incarcération à tort sur « Non Coupable ». Sur l’Apogée c’est pareil, les auditeurs pourront passer d’un « Wati House » ambiancé et assumé totalement électro, sorte de suite dance au désormais connu « Wati By Night », à un « Paname allons danser », véritable balade entre rap et chant qui résonne comme un message d’amour et de haine mêlé pour leur ville d’origine. Élargir son public et contenter toutes les parties de celui-ci c’est quelque chose que la Sexion a toujours essayé de faire, et jusqu’ici cela a plutôt bien fonctionné. C’est donc leur ouverture musicale qui fait office de premier atout puisque cela leur a permis de défoncer quasiment toutes les portes de l’industrie en un temps record. Les t-shirts qu’ils portaient à leurs débuts nous mettaient en garde, Wati B = No Limit !

« D’un côté y’a Maitre Gim’s, la rivière, les rivaux. »

Bien sûr, cette ouverture musicale que nous évoquons comme premier atout a des origines. Et c’est cette réflexion qui nous pousse à nous intéresser au deuxième avantage du groupe. Il a 26 ans, est originaire du Zaïre, se nomme Gandhi et rappe sous le blaze de Maître Gim’s. Mc polyvalent, consacrant la majeure partie de son temps à distiller des punchlines pleines de sens, des couplets variant entre douceurs et rapidité inégalée et des refrains qui transforment un single de rap en best-seller. A tel point qu’à l’écoute de l’Apogée, on n’est plus en train de se demander quel performance Gim’s va nous offrir mais plutôt en train d’essayer de lister les domaines musicaux qu’il ne maitrise pas. Tel un Lionel Messi, sa supériorité n’est plus à prouver à tel point qu’on pourrait difficilement imaginer le groupe sans lui, même si bien entendu sur l’Apogée les morceaux où Gim’s n’apparait pas sont tout autant réussis. Mais il faut avouer qu’un tel charisme et un tel talent ne peuvent être considéré que comme des atouts, musicalement parlant.

« On revient bousiller le jeu, bien préparés pour le titre. »


Du côté du ninety-five posse, on peut établir aussi deux avantages. Le premier est d’avoir su parier sur la force du collectif. Les rappeurs ont tous la même envie et on sent une vraie ligne directrice commune. Si on devait leur attribuer un maître mot ce serait : Ensemble. Et cette unité s’affiche sur leurs morceaux où leur passation de mic est vraiment bien organisée, très bien ficelée à l’image du morceau « TIP » extrait de leur premier EP « La Source ». Sur l’EP « La Suite » on constate que le groupe est souvent au complet sur les morceaux et le résultat est impeccable et harmonieux puisque les cinq rappeurs savent tous se calibrer sur différents genres de sons. Même si les rappeurs ont tous un caractère bien différent, et cela se remarque sur leurs différents solos, on ressent la réelle importance du collectif. C’est un atout pour le groupe puisque de son côté la Sexion mise plus sur des individualités réunies que sur le groupe en lui-même. Sous la bannière 1995, les membres ne forme qu’un.

« Rookies de l’année, demande à la cover de Rap Mag »

 

Le deuxième atout de 1995 est leur côté effet de surprise. Les mecs sont jeunes, frais, arrivent avec des idées et des projets concrets pour leur carrière. Le squad a donc le sens du concept musical. Des chansons qui nous mettent bien et qui changent des thèmes qu’on a l’habitude d’entendre. Par exemple sur « La Suite », la chanson « Taille de Guêpe » relate différentes histoires sur les femmes, la chanson « Bouffons du roi » tourne en ridicule les rappeurs pratiquant l’égotrip à tout bout de chant. Les clips sont aussi originaux que les thèmes musicaux, comme celui de « La Suite » où le groupe est filmé de dos tout au long de la vidéo.

Bilan du comparatif des caractéristiques musicales des deux groupes : ils ont tout deux leurs atouts et s’en servent pour se forger leur propre style, et laisser une empreinte. La Sexion & 1995 ne rappent pas dans la même catégorie car leur but musical à long terme n’est pas le même.

Cette différence se ressent dans la façon d’amener le projet à leurs publics. Et c’est là que nous enchainons sur notre deuxième comparatif la promotion des deux cd’s, en essayant d’analyser les façons des deux groupes de promouvoir leurs efforts.

Pour commencer, il y a déjà une différence majeure au niveau du tracklist : 22 titres pour l’Apogée dans son édition iTunes contre 8 titres pour La Suite. Mais cela a une explication : la Sexion nous sort L’album qu’elle a annoncé depuis 2 ans, le sommet de son talent alors que 1995 nous sort le prolongement de son premier EP, calmement, car le groupe veut prendre son temps avant un premier album et préfère faire preuve de patience et de maturité.

« L’Apogée arrive est ce que vous l’voyez ? »

Comme tout à l’heure, commençons par parler du projet de la Sexion d’Assaut. Le premier extrait de l’album : « Mets pas celle là » a été dévoilé le 10 décembre 2011. S’en sont suivis deux autres extraits clippés : « Disque d’or » et « Avant qu’elle parte ». C’est donc une promo plutôt classique que la Sexion a effectué, deux freestyles, des sons extraits de l’album accompagnés de clip, des interviews dans divers médias et un Planète Rap. La promotion a été très complète et bien menée, comme d’habitude. Sauf que cette fois, le groupe ne devait pas se louper pour ne pas décevoir son public, autant dire que les fans les attendent au tournant. Mais la Sexion a effectué le bon choix et le coup de maître aura été de lacher « Avant qu’elle parte » qui a fait plus de 11 millions de vue sur Youtube. Ils ont aussi brillamment maintenu le suspens avec des featurings bien choisis : Dj Abdel, Sniper, Selah Sue … et une mixtape prélude « En attendant l’Apogée », chargée de ravitailler les Wati Supporters en morceau. Demain, l’album de la confirmation pour la Sexion sera disponible, avec une pochette réussie, continuité de celle de la mixtape, et un succès attendu puisque 5 jours avant la sortie l’Apogée était déjà numéro 1 des ventes hip-hop sur Itunes.

« La Source vous a fait l’amour, La Suite va vous lé-vio. »

Du côté de 1995, la promotion fut plus étonnante. Entre « La Source » et « La Suite », chaque membre à l’exception de Fonky Flav a sorti son bail solo : deux tapes pour Sneazzy, un album pour Areno Jaz, une tape commune pour Alpha Wann et Nekfeu. La date de sortie de La Suite a été divulguée il y a quelques mois, mais moins d’un mois avant celle-ci 1995 promotionnait surtout les projets solo d’Areno Jaz & de Sneazzy West. C’est le 12 février que le seul et unique extrait de « La Suite » est sorti. Un morceau éponyme avec un beat old-school, un clip décalé et des couplets de qualité. Cela aura suffit a créer une émulation autour du projet. Le groupe a aussi lancé un concours lors de la divulgation de la pochette : les 1 000 premiers à la voir gagnaient un poster dédicacé du groupe.

La promo de 1995 est aussi bien orchestrée et les idées sont peut être plus originales que celles de l’Apogée. Les jeunes rappeurs savent faire attendre le public pour leur musique, même avec de plus petits moyens. Il suffit d’avoir des idées.

Les deux promotions sont donc différentes, on ne peut pas dire laquelle aura le plus fonctionner. On espère juste que les ventes seront au rendez vous pour les deux. Et pour l’instant sur Itunes, c’est plutôt bien parti !

Après avoir fait le bilan sur ce qui oppose la Sexion d’Assaut et 1995, parlons maintenant de ce qui les rapproche.

« 20 ans, deux sque-di, un Zénith, qui dit mieux ? »

Premièrement ces deux groupes représentent l’avenir du rap. Ils sont jeunes, talentueux et prometteurs. Même si la Sexion est plus installée dans le rap que 1995, les deux groupes de la capitale sont une mine d’or pour la discipline. Complets au niveau des lyrics, capables de sortir des morceaux hip-hop pures tout autant que des morceaux plus chantés ou plus rocks, regorgeant d’idées nouvelles pour mettre leur musique en avant et la renouveler, leurs atouts sont nombreux. C’est une nouvelle scène qui promet d’être encore plus douée dans les années à venir. Et ils sont déjà récompensés de leur travail puisque 1995 enchaîne les dates de tournée et la Sexion rafle des disques qu’ils soient d’or ou de platine à chaque sortie, et enchaine elle aussi les Wati Tours. Le 23 avril, 1995 fera le Zénith de Paris avec Method Man et le 22 mai, la Sexion fera Bercy. Tous deux capables de très bonnes prestations scéniques, les affiches sont donc alléchantes et promettent des show de qualité. Avec des moyennes d’âge n’excédant pas les 25 ans, les deux groupes ont donc du mérite pour en être arrivé là.

« Tu veux mon buzz mon équipe c’est ton seul voeu. »

On peut aussi constater que les deux groupes sont très actifs dans la musique et très présents sur le net. C’est d’ailleurs internet qui les a fait découvrir. Ils jouent tous deux de leurs images, distillant des freestyles ou des clips fréquemment ce qui fait qu’entre deux projets le public ne voit pas vraiment le temps passer.
1995 se développe en indépendance et se concentre sur les projets du groupe. Les membres gèrent aussi leurs carrières solos et celles avec les autres collectifs comme L’entourage ou S-Crew. On a donc pas fini de voir les têtes des rookies dans les mois qui viennent.

Sexion d’Assaut se développe sous le label Wati B, après l’ouverture de la wati boutique et la sortie de l’Apogée, elle devrait entamer une tournée et continuer à développer sa marque. Le groupe évolue au côté de Dry, H Magnum & L’institut sur le label, maintenant que la Sexion est rentré dans le rap, elle essaye d’y faire venir des jeunes et c’est un bon geste.

Des programmes chargés en perspective qui devraient nous assurer la vision et l’écoute de ces deux groupes pendant encore quelques années.

On voit souvent des groupes de rap français. Mais on voit plus rarement des groupes de rap français s’imposer aussi vite que l’ont fait la Sexion d’Assaut et 1995. Que ce soit par des freestyles en mode kickage, ou des clashs Rap Contenders et des morceaux lachés sur Youtube, les deux groupes se sont fait connaître et se sont fait un public en une vitesse éclaire. Aujourd’hui, ils ajoutent tout deux une ligne à leur discographie et ce fut pour nous l’occasion de les réunir sur le même article. Qu’ils s’opposent par leurs styles ou se rejoignent par leurs essor fulgurant, il était essentiel de peindre le portrait de ces deux collectifs car ce n’est pas tout les lundis que les groupes de rap français nous fournissent deux albums attendus comme jamais. Alpha Wann disait dernièrement « On va transformer le 5 mars en jour férié », je ne sais pas s’il sera nécessaire d’aller jusque là mais ce jour fera date comme celui où l’Apogée & La Suite, deux albums de la confirmation pour les deux groupes, atteindront les bacs français et tout les kiffeurs de rap.
Alors que vous préfériez 1995 ou la Sexion, l’Apogée ou La Suite profitons juste de ce moment et soulignons que Non la scène rap française n’est pas morte ! Et qui sait, un jour, peut-être qu’au détour d’un morceau, où les deux teams poseraient en featuring, vous pourrez relire cette article, le sourire aux lèvres et vous dire que le rap français a de beaux jours devant lui.

Publié le 4 mars 2012, dans Article, Hors-série. Bookmarquez ce permalien. Un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 49 followers

%d bloggers like this: