Interview — Still Fresh & S.Pri Noir

Interview — Still Fresh & S.Pri Noir

Issus d’un quartier du 20ème arrondissement, nos deux nouveaux écoliers du rap game parisien signent leur première mixtape commune. Apparus sur plusieurs grosses compilations et albums de cette année, considérés comme étant le seul véritable duo de la « relève », voici l’occasion pour nous de faire un zoom sur Still Fresh & S.Pri Noir, membres du label N.E., qui semblent ne pas avoir fini de nous surprendre en 2012…

 Rap Genius France — Je pense que l’on est les premiers à vous poser la question… Quels sont vos véritables prénoms ?

Still Fresh — *rires*  (à S.Pri) Toi tu le dis ?

S.Pri Noir — Ouais normal…

Fresh — C’est vrai que ça a déjà été dis dans les morceaux donc… Moi mon prénom c’est Sékou, et mon nom de famille c’est N****

S.Pri — Moi c’est Xavier Ambrosio Malik M*******

RGF — Et d’où vous viennent ces pseudos “Still Fresh” et “S.Pri Noir” ?

Fresh — Moi c’est par rapport au film Fresh… J’ai trouvé ce blaze quand j’ai commencé le rap : j’avais 14 ans. Ce film raconte l’histoire d’un jeune dealer qui a 12-13 ans je crois, et qui était comme moi au début de la bicrave. Plus le film avance, plus le personnage monte en grade. Donc moi, dans le rap c’est ce que j’aimerais aussi faire. Et j’ai bien aimé le Still devant le Fresh puisque ça veut dire « Rester frais » « toujours frais » en cainry donc ça tombe bien.

S.Pri Noir — Moi ça a commencé avec MSN en fait, à l’époque où il fallait avoir des pseudos et tout. Et voilà, comme j’suis noir et que j’réfléchis un peu, y’a un pote qui m’avait surnommé S.Pri Noir. Plus tard j’ai découvert aussi qu’il y avait un « Esprit Noir » dans le 19ème, à qui je passe un gros big up au passage parce que c’est un ancien. Au jour d’aujourd’hui il a arrêté le rap mais entre deux on s’est rencontré. Mais sinon on m’appelle plus « S.Pri » que « S.Pri Noir »

RGF — Qu’est ce que vos proches pensent de votre chemin dans l’rap ?

Fresh — Ils sont fiers, ils encouragent. Avec la famille on n’en parle pas trop. Ils le savent mais… ils s’en fichent un peu tu vois. Y’a les p’tits frères, p’tites sœurs qui kiffent, qui écoutent, et les gens du quartier qui nous encouragent aussi.

RGF — Still Fresh, dans une interview datant de 2010, tu avais alors 16 ans, tu disais que tu poursuivais des études et que en parallèle tu faisais du rap. Est-ce que c’est toujours d’actualité ou bien tu te consacres désormais uniquement au rap ?

Fresh — Non non, j’ai fais une année sabbatique mais je vais reprendre la FAC.

RGF — Tu comptes faire quoi à la FAC ?

Fresh — Mes profs m’avaient conseillé de faire de la sociologie, je vais y réflechir…

RGF — Du coup tu penses faire carrière dans le rap ou pas ?

Fresh — *rires*  Franchement dans le peu-ra tu sais, on est jamais sûr de rien donc moi j’y vais en me disant que j’fais c’que j’aime et si ça doit marcher, ça marchera.

RGF — Hormis vous deux, qui  fait parti de la Nouvelle Ecole ?

S.Pri —

Fresh — C’est tout… pour l’instant

RGF — Et Sir Cass, il n’a jamais fait parti de N.E ?

Fresh — Oui mais avec Sir Cass on s’est séparé en bons termes, pas d’galère. Mais sinon on s’capte et tout des fois

Si t’as le talent… pas d’galère

RGF — On savait déjà que vous prépariez un projet en commun sans en connaitre le titre pour autant. Cependant quand est-ce que l’écriture de la mixtape N.E a-t-elle réellement démarré ?

Fresh — Euh…

S.Pri — Hmmm… Elle a démarré après En attendant Etat d’Esprit  j’crois, c’était… en mars il me semble

Fresh — Fin mars plus précisément

S.Pri — On est arrivé à un stade où ça faisait longtemps que Fresh n’avait rien sorti donc on s’est dit que c’était important qu’il puisse le faire. De là, vu le peu de temps qu’il nous restait parce qu’on savait très bien que les gens partaient en vacances au mois de juillet ou août,  il fallait absolument terminer une mixtape pour juin à peu près. Donc voilà, on avait 2 mois pour le faire et le plus simple c’était que je le rejoigne sur la mixtape. Ca s’est fait assez rapidement. Je crois qu’on a fini en début mai. Après ce ne sont que des problèmes de logistiques qui ont fait que l’on est sorti en juin mais ouais… à peu près 2 mois de confection

RGF — Donc N.E pour Nouvelle Ecole… Nouvelle Ecole prêt à accueillir des filles ou pas ?

Fresh — Des filles ?! Si t’as le talent… pas d’galère

RGF — Comment trouvez vous la scène rap/r’n’b féminine actuelle justement ?

Fresh — Y’a Amy qui est très très forte, d’ailleurs gros big up à elle !

S.Pri — Amy, Ladéa, Atheena… Ouais y’a pas mal de monde ! Après nous on est prêts à accueillir tout et n’importe quoi. Enfin… peut être pas « n’importe quoi » *rires*  mais j’veux dire tout et n’importe quoi dans le sens où…

Fresh — Tout ce qui est lourd !

S.Pri — Ouais voilà ! Ca veut dire que même demain on peut prendre des basketteurs, des danseurs ou des footballeurs…

RGF — Karim Benzema sur vos albums ?

Fresh — *rires*

S.Pri — Peut-être pas sur les albums*rires*,  mais Nouvelle Ecole est une machine qui représente plus un état d’esprit qu’un art tu vois ? Donc tu peux prendre des basketteurs et dire que c’est des basketteurs de la Nouvelle Ecole sauf que eux ils vont performer dans leurs domaines, nous on va performer dans le notre. Tu peux prendre des chanteuses, des danseurs, des photographes…

Fresh — …des caméramans !

S.Pri — Tu touches un peu à tout, c’est bien, ça fait avancer le truc !

RGF — Dans  « Versus » vous vous clashez comme Tunisiano et Aketo (qui est invité sur le morceau d’ailleurs). Comment s’est déroulée l’écriture du morceau ?

Fresh — En fait on l’a écrit plus ou moins ensemble. A la base moi j’avais l’idée de faire un morceau qui s’appellerait Versus aussi mais que l’on fasse chacun des passages dans lesquels on se défonce mais pas en mode clash, en mode performance. Tu vois ? A chaque fois on devrait mettre une gifle à l’autre… Mais après on a eu l’idée de se clasher. Donc a partir de là j’écrivais des trucs, lui aussi il écrivait j’lui disais « Ah ouais là, bien vu ! Et à ce moment moi je te réponds ça » et il me disait « Ouais ce serait bien que tu places ça » etc. Lui aussi pouvait trouver des trucs sur lui et moi j’trouvais des trucs sur moi-même

RGF — Il n’y avait pas de surprises ?  Vous saviez déjà ce que vous alliez écrire l’un et l’autre ?

Fresh — Ouais bon, y’a des fois j’écoutais un de ses trucs et j’me disais « Oh l’batard ! » *rires*

Mais sinon on ne se charrie pas dans la vie en général donc…

S.Pri — Ouais c’est vrai qu’il y avait des surprises parce que y’a toujours un moment où quand t’écris, t’es seul.  Y’a que toi qui écris, qui penses, donc forcément y’a des surprises pour l’autre. La surprise elle ne dure pas longtemps tu vois, elle dure 5 minutes mais ça en reste une. Ca veut dire que lui il écrivait des trucs j’disais « Ah l’batard » « Relou ! » *rires* donc moi j’étais obligé de contre-attaquer. Mais sinon l’écriture s’est faite ensemble et ensuite on a validé le son ensemble.

On s’est dit que tous les coups étaient permis parce que si on avait mis un frein, les gens n’auraient peut-être pas ressenti le son comme ils l’ont ressenti là. La seule règle c’était de ne pas attaquer les daronnes.

RGF — Après « Battle Royale » c’est la deuxième fois qu’on voit Aketo à tes côtés Still Fresh… Il donne l’impression de te prendre sous son aile. Est-ce le cas ?

Fresh — Non, ce n’est pas réellement ça. En tout cas c’est beaucoup perçu ainsi : dès que tu fais deux ou trois featurings avec quelqu’un les gens pensent ça mais, aux States ça se fait beaucoup ce genre de choses. Par exemple Lil Wayne et Ace Hood : ils ont fait plusieurs sons ensemble, ce n’est pas pour autant que Lil Wayne est le grand de Ace Hood. Ou encore Rick Ross et Drake qui ont aussi fait plusieurs sons ensemble. C’est juste que l’un aime ce que l’autre fait donc ils collaborent. C’est comme, j’ai fait 2 sons avec La Fouine,  4 avec Mister You je crois. S.Pri Noir… bon on est de la même équipe. Mais sinon voilà, avec Aketo y’a pas histoire de « prendre sous son aile » etc.… c’est juste qu’on s’apprécie donc on collabore.

RGF — Et concernant les petites piques ou les clashes entre rappeurs en général… Vous en pensez quoi ?

Fresh — Bah ça fait parti du game tu vois… Si quelqu’un lance une pique c’est qu’il accepte d’en recevoir je pense. Donc ca fait parti du jeu. Tant que ça part pas trop loin… Genre bagarre, insulte sur les daronnes etc.

Si un artiste ne se renouvelle pas, il ne peut pas évoluer

RGF — De quel morceau issu de la mixtape « N.E » vous reparle-t-on le plus ?

Fresh — Si t’es mon poto…

S.Pri — N.E aussi, le son qui porte l’intitulé de la tape, On s’barre : y’a déjà des gens qui l’identifient comme, entre guillemets, un « tube d’été » *rires*… Après ca dépend des générations. Ce qui est bien,  et on s’en est rendu compte, c’est qu’il y en a un peu pour tout le monde dans la tape. Elle sert aussi à tester un peu notre public, savoir ce que les gens préférèrent chez nous, dans quels registres ils préfèrent nous voir. Du coup on fait de la diversité, ça fait parti de nous, de notre musique. Donc on a constaté que vraiment ça dépendait des générations et que tout le monde pouvait se retrouver dedans, donc c’est bien.

RGF — Concernant justement la diversité de votre musique : on voit que sur cet opus vous essayez différents registres ? Sur le son Welcome to the Jungle avec Taïro, le beat est assez dancehall, riddim; l’instru de 2.0 un peu rock. C’est important pour vous de faire de la musique avant de faire du rap ?

Fresh — Ouais, très. T’as pas vu j’essaie de faire des mélodies, je chante un peu ? Je fais de la musique moi, je fais pas que du rap. Parce que le mot « rap » c’est limité ! Si j’avais pas d’idée de mélodie j’en ferais pas tu vois ; mais vu que j’ai des idées et que je peux les mettre en œuvre… j’hésite pas. Faire tout le temps la même chose, au bout d’un moment c’est ennuyeux. Si un artiste ne se renouvelle pas, il ne peut pas évoluer selon moi.

S.Pri — Après ça dépend aussi de tes influences. Si t’as l’habitude d’être éclectique, forcément ça influence ta musique. Avec le rap on a la chance de pouvoir se poser sur n’importe quel beat ! A partir du moment où le truc sonne en 3 temps ou même en 4, tu peux te poser sur n’importe quel support musical. Je sais pas si vous avez vu le film Notorious B.I.G quand Diddy ramène à Biggy le sample de Juicy… A la base c’est un truc de ouf parce que ça a rien à voir avec le rap. Mais le keumè il sait rapper dans les temps, donc il a rappé comme il fallait sur l’instru soul/funk de Juicy et au final ça donne l’un des plus gros titres de rap du centenaire carrément. Donc un rappeur peut se permettre de poser sur n’importe quel beat et y apporter sa touche musicale.

Fresh — Le problème aussi c’est que des fois le public est retissant à voir l’artiste qu’il aime changer… Du moins, pas « changer » mais tester d’autres choses. Je pense que le public devrait s’ouvrir plus. Mais nous on a la chance d’en avoir un qui adhère plus ou moins au fait que l’on teste plusieurs sauces musicales. Souvent si tu remarques,  quand un rappeur pendant 10 ans fait tout le temps la même recette on dit « Mais il se renouvelle pas ! » et dès qu’il commence à changer, les gens disent « Il baisse son froc ! » « Qu’est c’qu’il lui arrive ?! », c’est relou. Nous on fait ce qu’il nous plait et ceux qui aiment écoutent.

On veut juste vous faire patienter un peu plus

RGF — On vous a vu vous afficher avec toute la nouvelle génération du rap, entre autres Fababy, Rabah, Sultan, Sadek et d’autres (notamment dans le freestyle 2000 douilles ou  sur CDC3) mais aucun d’entre eux, hormis Rabah, ne se retrouve sur N.E. Une collaboration est prévue ? Ou est en cours ? Sur vos prochains  projets ou sur les leurs ?

S.Pri — Bah tu sais quoi ? Quand on avait balancé la tracklist y’a des gens qui nous ont dit « Mais ou est F.A.B ? Où est Sadek ?! » etc. En fait c’est tout simple : on se côtoie, on se connait… Incha’Allah on ne va pas mourir demain. Maintenant moi je trouvais que c’était un peu téléphoné de faire ces feats là parce que c’est des feats que tout le monde attendait ! On veut juste faire patienter un peu plus les gens *rires*. Tout simplement pour ça, mais ça a rien à voir avec le fait qu’on boycott, qu’on s’entend plus ou je sais pas quoi. Ne vous inquiétez pas ça va arriver, soyez patients ;)

RGF — N.E disponible uniquement en téléchargement, pourquoi ce choix ?

S.Pri — Maintenant il est disponible en CD sur www.justlikehihop.com ! Donc voilà, vous pouvez vous le procurer.

Mais sinon le fait que N.E ne soit au départ disponible qu’en digital est simplement du à un problème de logistique.  Comme je disais tout à l’heure, on a décidé de faire la mixtape rapidement. Ça s’est passé en fin mars, on avait 2 mois pour la sortir, la mettre dans les bacs partout en France, chose quasi-impossible dans de bonne conditions. Donc on a choisi Itunes parce que c’est beaucoup plus rapide et que ça se callait bien sur le temps de confection de la mixtape. Mais sinon, nos prochains projets seront distribués dans les bacs

RGF — Pour beaucoup vous êtes considéré comme faisant de la relève du rap FR : qu’est-ce que vous pensez du fait qu’on vous y assimile ?

S.Pri — J’pense qu’on est plutôt des nouveaux arrivants….

Fresh — Exact ! C’est mieux de dire ça

S.Pri — Ça fait plaisir mais le truc c’est que ça porte préjudice un peu parce ce que tu peux comprendre c’est que les gens disent qu’on enterre les anciens comme si nous même on s’était autoproclamé « Ouais voilà on est de la relève, nique sa mère les anciens » alors qu’on a jamais fait ça, jamais dit ça ! On n’a jamais voulu manquer de respect aux anciens. Nous on les a écouté, on les respecte, y ‘a pas de problème. Maintenant c’est le public qui utilise ce terme « relève »… Le français est vaste mais il est précis : « relève » donc forcément on enterre les autres mais c’est pas du tout l’idée.

Fresh — Relève qu’est-ce que ça veut dire ?! Pour certaines personnes c’est les nouveaux qui enterrent les anciens, pour d’autres c’est juste les nouveaux… Par exemple, Sultan dans le freestyle 2000 douilles il ne dit pas « relève », il parle de « nouvelle génération », c’est juste ça. On est des nouveaux arrivants c’est tout. Comme après nous y’aura des gens.

RGF — Est-ce que justement vous écoutez du rap à l’ancienne au jour d’aujourd’hui ?

S.Pri — Pour moi c’est pas « à l’ancienne » à proprement parler, parce que je le trouve super fort, mais j’écoute du Ill (des X-Men).  J’écoute aussi des albums à l’ancienne de Booba, Rohff, La Fouine, Nubi ou encore Salif. A la base nous ça fait pas si longtemps qu’on rappe donc on a écouté à peu près tout c’qui tournait dans les quartiers

Fresh — Moi j’aime beaucoup Lunatic (le groupe). Temps Mort de Booba, La Fierté de Nôtres de Rohff. J’écoute des sons de ces années mais aussi quelques uns des années précédentes. J’aime bien la Mafia K’1fry et leurs deux derniers projets. La Fonky Family j’ai écouté y’a pas longtemps aussi. Mais j’suis pas trop à l’ancienne. J’écoute plus des rappeurs qui ont fait des sons avec lesquels j’ai grandi. Tu sais, y’a du rap qui se faisait j’étais même pas né où j’avais 5 piges *rires*. Moi j’écoutais le rap de 2005-2006. A l’époque de la Mafia K’1fry, Mac Tyer qui sortait Le Général etc.

RGF — Durant notre interview de deux rappeurs toulousains qui ont fait Rap Contenders, ceux-ci nous confiaient justement qu’ils se faisaient un peu chambrer parce qu’ils n’avaient pas les références. Vous ne trouvez pas ça un peu lourd ?

Fresh — Tu sais, tu peux pas en vouloir à quelqu’un d’être né en 95 ou 94. Tu vois c’que j’veux dire ?

S.Pri — Chaque époque a ses classiques !

Fresh — Voilà ! Y’a des auditeurs qui sont nés dans les années 70 qui n’aiment pas trop le rap de maintenant et qui disent que le rap était mieux avant… C’est normal je pense, c’est par rapport à leur époque, ça les ramène dans une certaine nostalgie qui les pousse à ne pas forcément se reconnaitre dans le rap d’aujourd’hui…

Non, ce n’est pas une meuf, que l’on compte signer chez N.E

RGF — C’est parce qu’ils vieillissent, c’est tout.

Fresh — *rires* Ouais, après ça c’est une façon plus hostile de le dire

S.Pri — C’est pas forcément parce qu’ils vieillissent, chaque époque a ses classiques. Toi t’as tes classiques parce que t’as un certain âge, y’a des sons qui sont indémodables pour toi alors que des petits qui ont 8 ans jusqu’à, par exemple, 13 ans ils ont d’autres classiques qui n’ont rien à voir avec toi. Chaque génération a ses classiques en commun. Cependant y’a aussi des artistes intergénérationnels, comme par exemple Michael Jackson, qui parviennent à toucher tout le monde, leur musique passe de génération en génération !

Fresh — Y’a des gens de mon âge, de mon quartier qui ne connaissent même pas Lunatic le groupe. Genre je leur demande : « -Ouais tu connais ce son de Lunatic ? -C’est qui ça ?! -Le groupe de Booba ! ». Y’en a plein qui ne connaissent pas tu vois. Il faut aussi une information de la part des médias, qui n’est pas vraiment faite j’pense, donc c’est normal.

RGF — Sur la tape on a pu voir un Still Fresh chanter,  c’est pour quand S.Pri Noir ?

S.Pri — *rires*  Dans Tempus et dans Moments Passés ouais je chante un peu. Ouais c’est… voilà…. (Oh l’batard) *rires* ! Non on essaie tu vois, on essaie. Moi j’ai beaucoup de mélodies dans ma tête. Maintenant Fresh a beaucoup plus de facilité à chanter que moi. Moi je chantonne

Fresh — Au passage y’en a qui n’ont surement pas capté peut-être mais, je chante depuis Mes Rêves. Même dans la Fresh-Tape, je sais pas si t’as écouté, sortie en 2010, y’a des morceaux ou je chante un petit peu donc pour moi c’est pas nouveau. Même si je chante un peu plus, c’est pas nouveau

RGF — Sur Moments Passés on entend  la voix d’une fille. Qui est-ce ?

S.Pri — C’est une amie d’un ami. Y’a un bar juste là, à côté du studio : c’est un pote à nous qui le tient et bah c’est son amie. Donc voilà elle nous a fait le plaisir d’appuyer justement la mélodie que je fais sur le refrain. Mais j’vois un peu où tu veux en venir : c’est pas une meuf qu’on compte signer chez N.E *rires*

RGF — S.Pri Noir, quelles sont exactement tes relations avec Nubi ? Tu parles souvent de lui, on a pu voir dans de récentes interviews que tu écoutes souvent ses morceaux. D’ailleurs tu fais référence à lui dans Welcome to Jungle en featuring avec Taïro, tu dis : «Nubi m’a dis, cogne boy si tu veux du pèse».  Qui est-il exactement pour toi ? Un mentor ? Une idole ?

S.Pri — « Idole » c’est un peu fort… En fait j’écoutais beaucoup de cainry, puis je me suis penché sur le français et c’est quelqu’un dont j’ai apprécié le rap. Je pense qu’il écoute aussi beaucoup de rap new-yorkais tout comme moi. On s’est rencontré, on a parlé, il m’a donné quelques conseils. Donc voilà, c’est quelqu’un que j’apprécie, que je trouve fort. Et je trouve qu’il n’est pas à la place qu’il mérite, du coup dès que je peux dédicacer et faire savoir à ceux qui ne connaissent pas, à ceux qui ne savent pas qu’il y’a un gars qui s’appelle Nubi et qui est super fort je le fais. Mais après c’est juste qu’on s’est croisé. Affaire à suivre…

RGF — Le 18 juin il y’a eu plein d’autres albums sortis, soit de la concurrence : êtes vous tout de même satisfaits de vos chiffres de ventes ?

Fresh — Ouais. Enfin… si tu remarques, on a pas fait de promo. Le public il le sait parce qu’il est sur nos Facebook et Twitter mais il n’y a pas eu de promo. On a juste eu une soirée à Générations. On voulait surtout faire le projet pour notre public et aussi pour ceux qui souhaitaient nous découvrir. Mais sinon à la base on comptait même pas faire beaucoup de ventes mais ouais, on est satisfaits… Les autres sorties étaient lourdes en plus : y’avait Niro (d’ailleurs courage à lui), M.A.S…

S.Pri — Y’avait We Made it aussi. C’est des gros projets mais j’vais te faire une confidence: à la base la mixtape on devait la donner gratuitement mais finalement on s’est dit qu’on allait la mettre sur Itunes parce qu’on en avait l’occasion. On s’attendait pas à vendre des milles et des cents. Maintenant, j’trouve que c’est des bons chiffres pour le peu de promo qui a été fait.  Pour les prochains projets on va quand même viser des chiffres un peu plus hauts j’ai envie de dire

 

RGF — Le fait de ne pas avoir fait de promo, est-il intentionnel ? Vous n’êtes pas passés sur certaines émissions radios. Vous n’avez pas cherché à les contacter ?

Fresh — Non, ce n’est pas intentionnel. Si on aurait pu avoir un truc, on y serait allé, on ne refuse rien.

S.Pri — Si tu veux, bien qu’on ai pas fait de promo, cette mixtape EST à titre promotionnel. C’est pour ça que j’insiste sur le fait qu’on voulait au départ la donner gratuitement, c’est vraiment pour que les gens puissent avoir de la matière, faire tourner nos sons, s’habituer à notre musique etc. C’est pour ça que en terme de démarche vers les médias, on a accueilli ceux qui le souhaitaient à bras ouverts mais la tape ne nécessitait par forcément une émission radio dont vous connaissez le nom…

RGF — Still Fresh, ton rappeur préféré est Lil Wayne. S.Pri Noir, le tien est Cam’Ron, du moins Dipset dans l’ensemble : Mais concernant le rap français, quel est votre rappeur préféré ?

S.Pri — J’ai pas vraiment de rappeur préféré. Après voilà, j’écoute les grosses têtes du rap: Rohff, Booba, La Fouine, on connait. J’écoute aussi du Nubi comme j’ai dit tout à l’heure.

Fresh — Moi non plus j’ai pas de rappeur préféré. Ca dépend des périodes et même là… j’en ai pas vraiment. Mais pour te répondre quand même, les deux vraiment que je préfère c’est Rohff et Booba. Y’en a qui pensent que quand tu kiffes Rohff tu peux pas aimer Booba, et inversement. Moi j’aime bien les deux, c’est deux raps différents mais j’aime. J’aime bien aussi Kery, La Fouine. J’ai pas de rappeur préféré, c’est surtout par période que j’écoute un rappeur plus qu’un autre.

RGF — Et par exemple t’écoutes plus quoi en ce moment ?

Fresh — Franchement là… y’a pas beaucoup de trucs. J’te dis la vérité, j’écoute plus des albums comme la Fierté de Nôtres de Rohff et Temps Mort de Booba en ce moment.

Y’a quelques mois L’Institut a signé chez Wati B et c’est là que les problèmes ont commencé…

RGF —Un son rap français récent que vous avez kiffé ?

S.Pri — Ces derniers temps ? Moi j’ai bien aimé un projet, c’est celui de Kaaris. J’ai écouté, j’aime bien son délire.

Fresh — Ouais, il est bon Kaaris

S.Pri — C’est un artiste que je ne connaissais pas. Je l’ai découvert grâce à des potes. Après, un gros titre récent bah… y’a Sultan et Rohff qui ont fait un bon truc avec un bon clip et tout

RGF — Un Battle Royal 2 ou pas ? C’est beaucoup demandé…

Fresh — Ouais je sais, c’est très très demandé. J’y ai pensé, j’y pense encore. Y’en aura un deuxième oui je crois. Je réfléchis déjà aux artistes que j’vais inviter. Les gens me donnent beaucoup de noms. Parmi eux, y’a Sultan qui revient souvent, Sadek, S.Pri. On me dit souvent Guizmo aussi.

RGF — Y’a des artistes justement avec qui vous aimeriez faire un featuring ? Rap ou hors-rap.

Fresh — Despo Rutti ! Il est loin, il est violent ! J’ai vu une vidéo où il disait qu’il avait apprécié un de mes trucs, ca m’avait fait kiffé. Donc Despo. Mais je m’entraîne encore. Quand tu poses sur un son faut être prêt : pour faire un feat avec Despo il faut que j’sois prêt. Après j’aimerais bien Rohff, Booba. Hors rap : j’aimerais beaucoup travailler avec Zaho.

S.Pri — Pour ma part y’en a pas mal aussi. Après comme j’suis dans un délire vraiment « musical » aussi ça va être des artistes r’n’b voire même des artistes qui n’ont rien à voir avec le rap. Par exemple, MGMT, des mecs de l’électro. Y’a même des japonais que j’ai écouté y’a pas longtemps, je sais plus c’est quoi leur nom. Youssou N’dour j’aimerais bien aussi, parce que je viens du Sénégal, histoire de faire un petit clin d’œil à mon pays. Après y’en a d’autres, des artistes cainris ou français mais je ne peux pas te les dire tous ce serait donner des indices sur ce que je vais faire à l’avenir.

RGF — Donc vous êtes ouverts… On pourrait du coup voir un N.E by night prochainement ?

S.Pri — *rires*  N.E by night ?! Ouais normal

Fresh — Que ce soit des rythmes africains ou d’Ibiza, j’pose dessus. Tant que le son est bon, y’a pas de galère, j’me dis pas  « Mais attends… un tel va dire que c’est pas bien. Lui il va dire que j’ai chanté etc.» non, j’fais ce que j’kiffe

S.Pri — On peut pas mettre tout le monde d’accord

Fresh — Même S.Pri et moi des fois, j’lui dis « Non gros, moi j’préfère ça, ca c’est mieux » etc. Tu peux jamais être vraiment d’accord avec quelqu’un

S.Pri — Après voilà, y’a des sons qui font presque l’unanimité mais y’aura toujours quelqu’un qui dira « Ouais mais moi j’aime pas trop, c’est pas trop mon délire ». A partir de là…

Fresh — …c’est toi qu’il faut écouter au final

S.Pri — Ta musique tu la fais pour les autres aussi c’est vrai, parce que tu la partages mais à la base, ca reste personnel. C’est TON ressenti. Et je pense que si tu le sens bien, si t’aimes ton son, tu pourras encore mieux le partager avec les autres

RGF — D’autres clips de la mixtape à venir ?

S.Pri — Je pense qu’il y aura N.E, et Si t’es mon poto, après on verra…

RGF — Et des clips de ta netape bientôt ou bien t’es passé à autre chose ?

S.Pri — Y’a déjà 3-4 clips qui sont sortis mais peut-être qu’je veux clipper Carrière Stoppé. De toute façon que ce soit Etat d’Esprit ou En attendant Etat d’Esprit, y’aura des clips qui vont arriver d’ici la rentrée

RGF — A quand Etat d’Esprit ? Ce sera une mixtape ou un album ?

S.Pri — Ce sera une mixtape pour début 2013. Une mixtape, mais une mixtape sale… j’laisse les gens découvrir, j’aime pas trop parler en avance mais je me prends la tête sur la mixtape. Que ce soit une tape, un EP ou un album, on s’applique. C’est comme quand tu vas à la douche, tu te laves mais tu te laves bien *rires*

RGF — Du coup, tu la places où la barrière mixtape/album ?

S.Pri — L’album, je sais ce que je vais faire. Une mixtape c’est pour préparer les gens à ce que je vais faire dans l’album. C’est aussi peut-être au niveau de la liberté : tu peux mettre des samples. Dans la mixtape N.E on a samplé Drake. T’as un peu plus de possibilités

Fresh — Tu prends des sons à droite, à gauche. Même des sons qui sont pas de toi si t’as un coup de cœur

S.Pri — Tu peux mettre des interludes. Tu peux faire le con un peu dedans. L’album c’est un petit plus sérieux.  La barrière j’te dirais que j’la fais au niveau marketing… pas au niveau taff. Le taff ce sera toujours le même : j’me prendrais toujours la tête pour que les gens disent que c’est du lourd. Mais au niveau promotionnel, là y’aura une différence. Par exemple N.E, on l’a fait en 2 mois, on l’a promotionné en 2 semaines. On n’a pas attrapé pleins de médias comme vous avez dit. Un album… laisse tomber mon vieux : tu vas entendre parler que de nous. On sera partout.

RGF — S.Pri Noir, tu ne fais parti de L’Institut. Pourquoi ?

S.Pri — C’est simple : Avant, L’Institut n’était pas signé chez Wati B, moi j’étais déjà avec Nouvelle Ecole. Y’a quelques mois L’Institut a signé chez Wati B et c’est là que les problèmes ont commencé parce que je ne peux pas signer chez Wati B et n’étant pas chez eux je ne pouvais pas faire parti de L’Institut. Ca fait que maintenant L’Institut est une entité,  S.Pri en est une autre.

RGF — Mais vous collaborez toujours ensemble ?

S.Pri — Ouais toujours. Bah ils sont sur En Attendant  Etat d’Esprit d’ailleurs. Moi aussi je vais être sur leur projet. Ils seront également là sur Etat d’Esprit. Sinon on se voit toujours, c’est juste une histoire de contrat

RGF — A quand le retour des “Fresheures” ?

Fresh — Ca aussi c’est beaucoup demandé… Ils ont cru que j’allais jamais m’arrêter mais bon, l’inspi c’est pas comme ça *rires* ! Ouais, avant que le prochain projet sorte. Là ce sera toutes les deux semaines je pense. J’ai déjà des instrus en tête. Après ca dépend si entre deux il y’a d’autres hits qui vont sortir. Y’aura peut être quelques feats

RGF — Une exclu pour RapGenius ?

S.Pri — Le projet de Still Fresh à la rentrée, et le mien en début 2013. Ca va arriver sale !

Propos recueillis par Clément L. et Brandon B.

Publié le 1 juillet 2012, dans Article. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 49 followers

%d bloggers like this: