Portrait: Nessbeal (Part1) – Le rap de tess

C’est l’histoire d’un mec plutôt cool, qui mène une petite vie très monotone dans le 9-4, à zoner dans les bars ou tenir les murs de la cité en rêvant de quitter l’emprise du béton… bref, le tableau tragique et troublant du mec à plaindre… et en même temps l’image typique du jeune de banlieue qui, après avoir mis la main sur toute sorte de substances dangereuses, s’est un jour emparé du mic’ pour réaliser le rêve de tous les galériens de banlieue !
Dans les années 90, Nabil Selhy était le parfait candidat : à peine 18 piges, il entre dans le rap’game et est baptisé MC. C’est en 1996 que nait une rumeur : Nessbeal.

Première partie: Le rap de tess!

Nessbeal, c’est un peu l’histoire du rappeur banal et du parcours respectable de la persévérance d’un battant.
Ness débute le rap très tôt. A peine adulte, son incontestable talent de plume, ses phases réfléchies, son univers dramatique et sans pitié séduisent très vite le milieu underground. Il forme avec deux rappeurs Korias et Zesau, un incontournable du rap français, le groupe Dicidens. Des beats minimalistes sans fioritures. Des textes nets, conscients (critiques politiques, etc …). Pas de bagouses, ni de casquettes à l’envers ou de fûtes baissés, et très loin des délires swaaaaagg. Que des couplets loyaux envers les jeunesses sacrifiées des quartiers pauvres (Jeunes Mais Déjà Essoufflés), le tout sur une pointe d’égo-trip (Tu peux pas test), et quelques atmosphères plus décontractées, leur album HLM Rezidants sera leur plus gros succès commercial. Toutefois n’étant pas à la hauteur de leurs espérances, il marquera la fin du crew fin des années 90.

Tout seul dans l’arène, Nessbeal continue sa route du MC jusqu’en 2000, où il fait une halte chez Booba, au 92I. Une pause, pour mieux organiser un retour fracassant, le rappeur du Val-de-Deurm ne fera que quelques courtes apparitions au côté de celui que l’on sacrera bientôt Boss du Rap’game (Sans Rature et Baby) et posera sur quelques compiles. En 2005, Ness commence à battre de l’aile. Il signe chez Nouvelle Done Music et sort Rap 2 Tess. De quoi ramener le sourire à tous les ex-fans de Dicidens, on y retrouve cette même reconnaissance à la téci 

« Y a la tess dans les organes mon block je dois pas les décevoir »

et cette plume qui transforme le relou quotidien en une infernale et tragique réalité.

« Ça saigne, poésie HLM, y a du plomb dans les ailes »

La nouveauté : un beat plus rythmé et moins « oldshool » que De Larmes et De Sang ou Ici C’est. Ce titre sera le premier extrait de son premier album solo La Mélodie des Briques. Avec L’œil du mensonge, Rap 2 Tess deviendra un classique et sera un des clips les plus vus du moment.

(ou)

Du rap authentique tourné au dramatique et à la mélancolie, un flow de jeune écorché vif, c’est un énorme succès pour l’underground dans lequel on est obligé de reconnaitre le génie des Hautes-Noues. Cependant, les ventes ne décollent pas. Et le son ne tourne que dans les caisses de la street …
Ness parlait déjà de son talent non reconnu dans son premier projet, et c’est en 2008 qu’il sort ce second album intitulé justement Rois Sans Couronne qui est « une continuité logique de La Mélodie Des Briques » disait-il lors d’une interview.

« Roi sans couronne, Quand souffle devient cyclone y a de la TNT sur le trône »

C’est d’ailleurs à travers cet album qu’il va développer son « label » Verbal Brolik. Des prods plus travaillées et originales, ce projet sera la version améliorée du précédent sur tous les aspects. Les textes y sont plus concis et efficaces à l’image de Réalité Française et d’Autopsie d’une Tragédie. Le flow est plus posé, pour nous laisser apprécier l’harmonie entre violence des couplets et instrumentales envoûtantes, comme dans Le Loup dans la Bergerie avec son mélange inédit de synthétiseur et cornemuse. Et bien-sûr, pour tous les badeux, un champ lexical de la douleur toujours plus large !
Bref, Ness gagne de plus en plus d’estime dans la street, mais l’album ne s’écoule qu’à quelques 20 000 copies. C’est une progression, certes, mais le succès espéré n’est pas au rendez-vous. Il faudra attendre un an avant qu’NE2S ne trouve la formule secrète pour rejoindre les icones du rap céfran. Entre temps, il sort RCS Sessions Perdues, une mixtape plutôt surprenante, sur laquelle on pourra découvrir un style moins intellect et plus relâché.

« Je m’interroge, j’rappe bien mais ya rien dans les poches…»

… car c’est en se pavanant dans les clubs marocains que Ness entend avec surprise les tubes français hip hop de l’année comme Du Ferme, La Grande Classe, Illégal … et se rend compte qu’ « NE2S n’est pas dans les clubs » ! Tout devient clair dans son esprit ! Pourquoi un tel succès pour Amnezia, qui n’était qu’un délire (d’ailleurs il est bourré le jour de l’enregistrement), alors que ses titres les plus travaillés restent inaperçus ???

2009 est donc un grand virage pour le rappeur. Il signe chez 7ème Magnitude, et côtoie plusieurs MC, en particulier La Fouine, avec qui il fera quelques feats. Dans ce troisième projet nommé N.E.2.S., Nessbeal décide de « moins réfléchir » et se lance dans un rap  « à l’instinct ». Le style d’écriture est renouvelé. Le but : une plume osée qui doit être plus directe tout en gardant toute sa violence. Résultat : un mélange de la cruauté et du désespoir de Bouteille à la Mer, avec l’électro de After ou de Ca bouge pas pour donner naissance à des singles qui squattent les ondes et les charts comme A Chaque Jour Suffit Sa Peine ou Au Bout De La Route.
En un mot, Nessbeal a trouvé la formule magique associant son style sombre et des sons qui séduisent un plus large public. On découvre alors de nouvelles facettes du emcee, plus personnelles, comme dans Papa Instable, où il rappe ses impressions pour son récent rôle de père. Et plus intime encore, Ness nous dévoile son goût pour les grosses cuisses dans Ma Grosse ! Véritable déclaration d’amour aux rondeurs flirtant avec humour dérisoire grâce à la combinaison inattendue avec Orelsan, ce morceau sera un des plus attendus et ovationnés du projet.
NE2S c’est aussi l’entrée dans un tout nouvel univers : grosse paire de binocles, blouson cuir, du bling bling et surtout … le début des gros TATOUAGES !! AaoO !


C’est le carré d’as pour Ness : 30 000 exemplaires vendus, des milliers de vues en quelques semaines, quatre singles, le Loup Dans La Bergerie a fait taire toutes les brebis !
Suite à ce succès, 2011, Nessbeal prévoit alors rapidement un quatrième album, intitulé Sélection Naturelle, qui est une critique de la société du 21ème siècle vue comme une jungle urbaine mais aussi une métonymie de la cruelle compétition du rap’game. Le premier extrait sera l’un de ses plus gros cartons : il est la réussite de la combinaison parfaite entre l’atmosphère suicidaire de la prod et sa funeste écriture. L’Histoire D’Un Mec Qui Coule aura été le symbole de tous les efforts de ce quatrième projet pour avoir tenté de plaire au public tout en gardant son talent de poète maudit.

Du coup, le choix des instrumentaux est plus pointilleux, le flow toujours plus torturé, les rimes épurées au max, et les invités de marque amènent véritablement la pièce manquante. Ainsi, La Naissance du Mal ressemble énormément à un mélange amélioré et modernisé de L’œil du mensonge et Funeste Écriture, Ginger Wine un nouveau poème d’amour à toutes les femmes fortes, ou Nabil qui rappelle beaucoup 16/08 de La Mélodie Des Briques, avec plus de tendresse et une atmosphère chaleureuse.

Quatre mois après sa sortie, cet opus semble être un échec total niveau ventes …
Environ quatre mille ventes la première semaine malgré une bonne promo …

Il semble finalement que Ness soit condamné au même sort que les étoiles de la septième magnitude. Briller de toute sa force, et rester invisible aux yeux de la foule pour le restant de ses jours …

« Tellement profond, normal que tu comprennes pas
 C’est comme Van Gogh, Ness sera couronné le jour de son trépas »

NESSBEAL IZ DEAD

La semaine prochaine nous nous pencherons sur la plume de Nessbeal.

Hashish monney, Verbal Brolik, Hautes-Noues Peace & Val de Deurme?

AaoO!

Publié le 6 septembre 2012, dans Article, Hors-série. Bookmarquez ce permalien. Un commentaire.

  1. Enfin Monsieur Nessbeal est reconnue par ses pairs , ses textes sont des prises de têtes pour les meilleurs genius !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 49 followers

%d bloggers like this: